→ L’auteur Dan Abnett répond aux questions sur Warhammer 40K: Darktide – Avis

Annoncé sur le nouveau jeu Warhammer 40 000 de Fatshark comme coscénariste, Dan Abnett a répondu à quelques questions sur l’univers du jeu.

En plus de la vidéo diffusée à l’occasion de l’annonce de son arrivée dans la production de Warhammer 40K: Darktide, l’auteur Dan Abnett a répondu à quelques questions autour de son implication et du jeu prévu pour 2021 sur PC et Xbox Series.

Le scénariste de comics britannique est notamment passé par Marvel (Gardiens de la Galaxie), DC Comics (Légion des Super-Héros, Justice League) avant d’écrire (entre autres) les séries des Fantômes de Gaunt et de L’Hérésie d’Horus sur la licence Warkhammer 40K, des million-sellers.

Scénariste principal du film CGI Ultramarines, il a également été récompensé du National Comics Award en 2003 dans la catégorie Best Writer Now aux côtes d’autres monstres sacrés comme Grant Morrison, Alan Moore ou Mark Millar.

Parlez-nous un peu de votre carrière.

Dan Abnett: Je suis écrivain de comics, de romans et de jeux. J’ai commencé dans la bande dessinée, en travaillant pour Marvel, et j’ai depuis écrit pour toutes les grandes sociétés – Marvel, DC, Dark Horse et le célèbre 2000AD. Mon travail pour Marvel sur les Gardiens de la Galaxie a servi de base aux films du MCU. J’ai également écrit plus de cinquante romans, dont de nombreux best-sellers… Doctor Who, Primeval, Torchwood, Tomb Raider, et beaucoup pour l’univers Warhammer, et j’ai travaillé sur des jeux comme Alien: Isolation et Shadow of Mordor. J’aime ce que je fais et je sais que j’ai de la chance de le faire.

Quand êtes-vous entré en contact avec Warhammer pour la première fois et quand avez-vous commencé à travailler avec la marque?

Je connaissais bien Games Workshop (l’éditeur de la franchise, ndlr) – à l’époque j’étais un grand joueur de jdr papier, et quand j’ai été invité à travailler pour Warhammer, au tout début de leur ligne de publication de fiction, j’ai bien accroché à «l’atmosphère» de l’univers. J’ai écrit beaucoup de romans, de bandes dessinées et de nouvelles pour eux au cours des deux dernières décennies, au fur et à mesure que leur succès en tant qu’éditeur de fiction s’est accru, et j’ai également pu contribuer à façonner un peu l’univers dans mes livres. Ma série Eisenhorn (romans Inquisitor) et ma série Gaunt’s Ghost (Garde impériale) ont étoffé des aspects du monde 40K, et j’ai écrit quelques parties clés de la série de romans Horus Heresy, le «mythe» de fond de l’univers entier.

Quel est votre truc préféré avec Warhammer 40,000?

C’est un univers tellement riche. C’est notoirement «sombre»… ce n’est certainement pas un endroit dans lequel vous voudriez vivre, mais il a une sensation grandiose, épique, délabrée… merveilleuse qui lui est propre. Cela ne ressemble à rien d’autre. (….) Ce que j’aime le plus, je suppose, c’est qu’il n’y a vraiment aucune limite à ce que vous pouvez faire… des petites histoires, de la fiction de style «détective», à la science-fiction militaire, en passant par le mythe épique. C’est un espace incroyable, plein d’idées et de possibilités, et avec un style visuel incroyable.

Dès que vous entendez 40 000, vous pensez aux Space Marines. Quand vous avez entendu que Darktide ne voulait pas se concentrer sur les Space Marines, mais plutôt sur un équipage hétéroclite de personnages humains, quelle a été votre réaction?

Les Space Marines sont emblématiques, mais ce sont des forces d’élite post-humaines très puissantes… et aussi très rares à l’échelle de l’univers. Les humains sont nombreux. Alors que les Space Marines sont le point de départ évident de tout jeu ou roman, vous obtenez en fait une bien meilleure idée de l’univers, dans tout son balayage gothique et son horreur cosmique, si vous le voyez du point de vue d’un humain ordinaire. Dans des romans, comme la série Gaunt ou le cycle d’Eisenhorn, j’ai choisi le point de vue «humain» parce que c’est tellement enrichissant. C’est aussi le cas avec Darktide.

Nous voulons mettre l’accent sur l’échelle humaine, le «cœur» humain au milieu de l’immensité et de la merveille cosmique… et nous voulons également mettre l’accent sur l’aspect survie et horreur. En tant qu’humain, vous êtes vulnérable: tout est question d’esprit, de courage, de détermination et de concentration. Vous n’êtes pas immortel, invulnérable ou portez une armure de puissance en céramite. Il n’y a que vous et l’obscurité, et cela en fait une expérience de jeu vraiment incroyable.

Quel est le plus grand défi pour raconter une perspective humaine dans un monde de Warhammer 40,000?

Le rendre compréhensible et «réel»… construire un monde crédible où les humains pourraient vivre, avec une société et une culture détaillées. Et aussi ne pas rendre les choses si mortelles qu’elles ne durent que cinq minutes!

Parlez-nous de la vie dans Tertium Hive.

À bien des égards, c’est typique de beaucoup des «villes-ruches» de l’Imperium. C’est vieux, c’est en décomposition dans certaines parties et sans loi dans d’autres, c’est surpeuplé et limité par les règles et les décrets du contrôle impérial. C’est aussi – et je ne saurais trop insister là-dessus – vaste. C’est une ville de la taille d’un pays, d’un continent. Des milliards de personnes vivent ici, et dans son dédale de rues et ses sous-sols profonds, vous pouvez rencontrer presque tout le monde et découvrir presque tout. De l’opulence fanée et ornée des plus hautes flèches où vit l’aristocratie, aux niveaux intermédiaires industriels et aux marchés de rue, aux sous-sous-niveaux les plus bas et les plus dangereux, abandonnés et oubliés.

C’est un lieu de détail, de danger et d’émerveillement. Et de secrets. Il y a des secrets cachés partout dans des recoins sombres… des technologies perdues, des entreprises criminelles, des histoires sombres… et peut-être d’autres choses qui sont encore pires et qui menacent le tissu de la société impériale. C’est pourquoi l’Inquisiteur est venu, et c’est pourquoi il vous a ordonné d’explorer et de découvrir ces secrets. C’est le jeu.

→ L’auteur Dan Abnett répond aux questions sur Warhammer 40K: Darktide – Avis
4.9 (98%) 32 votes