→ Pour Steve Kerr, Stephen Curry n’a jamais été aussi fort – Review

Auteur cette nuit de 57 points avec 11 tirs à 3-points dans la défaite à Dallas, Stephen Curry est redevenu le formidable attaquant qu’il était lorsqu’il avait été élu deux fois MVP, menant les Warriors à trois titres en cinq ans. La seule différence, c’est que Klay Thompson est à l’infirmerie, et que lui et Draymond Green doivent se démultiplier pour ramener les Warriors vers les sommets. Comme cette nuit, face à Dallas, et pour Steve Kerr, son meneur n’a tout simplement jamais été aussi fort.

« Il n’a jamais aussi bien joué. On parle d’un double MVP et d’un triple champion NBA, et je ne l’ai jamais vu comme ça » assure le coach de Golden State. « Pour moi, il est tellement costaud. Il reste évidemment un incroyable shooteur, mais il me semble plus costaud pour encaisser les coups, aller au cercle, dans la finition, et bien sûr pour mettre ses tirs. C’est quasi inimaginable ce qu’il fait en ce moment. » Pour Rick Carlisle, Stephen Curry fait partie de ces quelques joueurs pour qui il serait prêt « à payer beaucoup d’argent pour le voir jouer. »

« Le degré de difficulté et cette facilité qu’il a pour les mettre… »

Stephen Curry n’a plus Klay Thompson, ni Kevin Durant pour le soulager en attaque et pour occuper les défenses. Il doit davantage se créer ses propres tirs, et ses 57 points de cette nuit, certes face à Dallas, sont réellement impressionnants dans la manière. « Les tirs qu’il prend en sont même absurdes » poursuit Steve Kerr. « Le degré de difficulté et cette facilité qu’il a pour les mettre… »

Sur le plan des chiffres bruts, Stephen Curry est effectivement en mode MVP avec 29.4 points de moyenne à 48% aux tirs, dont 43% à 3-points. Ce n’est pas loin des chiffres qui lui avaient permis d’être MVP en 2016. « Je me sens fort et je trouve que j’ai un bon rythme » explique l’intéressé. « Après la saison dernière, je suis simplement heureux d’être de retour et d’être en bonne santé. J’ai clairement le sentiment de contrôler mon jeu. »

Un contrôle en partie dû à un renforcement musculaire. À bientôt 33 ans, il a conscience qu’il faut insister davantage sur la préparation pour se maintenir au plus haut niveau, mais aussi pour éviter les blessures.

« Il faut être capable de répondre au défi physique. Cela permet, dans certaines situations, d’éviter les blessures » conclut Stephen Curry. « Vu comment on défend sur moi la plupart du temps, quand on me colle des défenseurs plus costauds, c’est utile pour encaisser les coups et ainsi rester équilibré quand je pénètre. C’est utile pour répondre à une défense physique quand je n’ai pas le ballon, et ainsi créer l’espace pour être capable de shooter. »

Stephen Curry Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2009-10 GOS 80 36 46.2 43.7 88.5 0.6 3.9 4.5 5.9 3.2 1.9 3.1 0.2 17.5
2010-11 GOS 74 34 48.0 44.2 93.4 0.7 3.2 3.9 5.8 3.2 1.5 3.1 0.3 18.6
2011-12 GOS 26 28 49.0 45.5 80.9 0.6 2.8 3.4 5.3 2.4 1.5 2.5 0.3 14.7
2012-13 GOS 78 38 45.1 45.3 90.0 0.8 3.3 4.0 6.9 2.5 1.6 3.1 0.2 22.9
2013-14 GOS 78 37 47.1 42.4 88.5 0.6 3.7 4.3 8.5 2.5 1.6 3.8 0.2 24.0
2014-15 GOS 80 33 48.7 44.3 91.4 0.7 3.6 4.3 7.7 2.0 2.0 3.1 0.2 23.8
2015-16 GOS 79 34 50.4 45.4 90.7 0.9 4.6 5.4 6.7 2.0 2.1 3.3 0.2 30.1
2016-17 GOS 79 33 46.8 41.1 89.8 0.8 3.7 4.5 6.6 2.3 1.8 3.0 0.2 25.3
2017-18 GOS 51 32 49.5 42.3 92.1 0.7 4.4 5.1 6.1 2.2 1.6 3.0 0.2 26.4
2018-19 GOS 69 34 47.2 43.7 91.6 0.7 4.7 5.4 5.2 2.4 1.3 2.8 0.4 27.3
2019-20 GOS 5 28 40.2 24.5 100.0 0.8 4.4 5.2 6.6 2.2 1.0 3.2 0.4 20.8
2020-21 GOS 22 34 47.1 41.3 93.2 0.6 5.0 5.6 6.1 2.1 1.2 3.4 0.1 28.2
Total   721 34 47.6 43.4 90.7 0.7 3.9 4.6 6.6 2.5 1.7 3.1 0.2 23.6
→ Pour Steve Kerr, Stephen Curry n’a jamais été aussi fort – Review
4.9 (98%) 32 votes