Lot. Le « Faitout numérique », nouveau lieu de coworking à Luzech et à Prayssac

Au premier plan, Gérard Alazard parmi les élus attentifs lors de l'inauguration des espaces de coworking à Luzech et à Prayssac dans le Lot.
Au premier plan, Gérard Alazard parmi les élus attentifs lors de l’inauguration des espaces de coworking à Luzech et à Prayssac dans le Lot.

Le projet communautaire vient d’aboutir, et le temps était venu d’inaugurer ces deux nouveaux lieux sur le territoire de la CCVLV (Communauté de communes Vallée du Lot et Vignoble), à Luzech, 203, avenue de l’Uxellodunum, puis à Prayssac, 4, avenue de l’Aviateur Gibert, le vendredi 21 mai après-midi dernier.

Baptisés « Faitout numérique », à quoi correspondent ces deux nouveaux espaces mis à la disposition et à la location du public ? L’anglicisme « coworking » désigne une organisation de travail regroupant plusieurs travailleurs indépendants dans un même lieu, dont des « open spaces », bureaux ouverts qui ne sont pas séparés par des cloisons.

Bureaux individuels ou en open space

Sur les deux communes, ces « tiers-lieux » (autre dénomination de ces espaces) regroupent donc 4 bureaux individuels, 12 bureaux en open space, 2 salles de réunion équipées, 2 cabines confidentielles phone box, photocopieurs, casiers, parking, fibre THD (Très Haute Définition), espaces de détente, mais aussi kitchenette et animations. Au total, ce sont 300 m2 (200 m2 à Luzech, 100 m2 à Prayssac), ouverts 7J/7, de 8 h à 22 h, avec accès autonome sécurisé selon forfait (avec possibilité de commande par Internet), qui sont mis à la disposition des travailleurs.

Animateur et permanence

Un animateur, Benoît Lafargue, sera sur place du lundi au vendredi, alternant matin et après-midi à Luzech et à Prayssac. William Cayrol, chargé de mission économie à la communauté, acteur de sa mise en place, est responsable des lieux et tiendra une permanence du développement économique tous les mercredis. À partir de 4 € la demi-journée en tarif réduit, l’offre est attractive.

À qui s’adressent ces espaces ? Aux travailleurs indépendants, aux entrepreneurs, aux télétravailleurs, aux porteurs de projets, car ils permettent d’accéder à des services et des ressources pour développer activités et compétences. Les entreprises et les startups peuvent également bénéficier d’un écosystème favorisant les partenariats, les opportunités et l’innovation. Mais les demandeurs d’emploi, les étudiants, les particuliers, les associations, les nouveaux arrivants y trouveront également des contacts, des conseils, des services, des animations ou des informations. Une salle de réunion tout équipée sera utile aux organismes de formation pour le présentiel ou le e-learning.

Partage des compétences

Les avantages d’un tel lieu conjuguent la mutualisation des moyens, le faible coût pour se lancer, la coopération sur des projets, la formation et le partage des compétences. C’est ainsi que fréquenter ces espaces pourra améliorer sa visibilité professionnelle, créer des opportunités de travail, télétravailler de manière optimale, tout ceci dans un cadre attractif, tout en rompant son isolement d’indépendant et en permettant d’entreprendre dans de nouvelles formes d’activités.

C’est Benoît Lafargue qui présentait la vidéo de toutes les informations utiles aux élus présents : Serge Bladinières, président de la CCVLV, était accompagné du sénateur Jean-Claude Requier, de Fabienne Sigaud, maire de Prayssac, de quelques maires et élus des environs, de l’architecte concepteur Pascale de Redon de Soturac, et de Gérard Alazard, vice-président de la CCVLV en charge de l’économie, à l’initiative du projet démarré en 2017 et qui fut chaleureusement remercié. Les partenaires financiers, la CCVLV, le Département, la Région, l’État et l’Union européenne ont octroyé 80 % de subventions. Le Conseil Régional a accordé son agrément et donnera des aides au fonctionnement.

Dans leurs discours d’inauguration, les élus se félicitaient de l’utilité de ces lieux créateurs de lien social valorisant l’économie locale, tout en souhaitant « le développement d’un maillage territorial encore plus important, notamment sur Sauzet, Montcabrier ou Duravel ». Malgré un certain déficit de communication sur les journées portes ouvertes en place depuis 15 jours, les visites se sont multipliées au-delà de toutes les espérances. Le sénateur ajoutait « que l’attractivité du territoire avait tout à y gagner, Internet étant à présent incontournable ; ces lieux mettent la ruralité à égalité avec les villes, et après tout, le mot « faitout » relie le numérique au gastronomique ! »

Plus de renseignements au 07 62 19 48 14 ou contact@faitoutnumerique.fr Site web : www.faitoutnumerique.fr

GENEVIÈVE JACQUOT

Lot. Le « Faitout numérique », nouveau lieu de coworking à Luzech et à Prayssac
4.9 (98%) 32 votes